• Les lettres subtiles du coeur

     

    J'entends ici par coeur non pas seulement notre organe vital situé à gauche de la poitrine,source de nos émotions et nos désirs,mais l'être tout entier,en bref l'âme.

    C'est la distinction que faisaient les anciens Egyptiens avec le coeur métaphysique nommé AB ou KA et le coeur de chair :hâty.

    En matière ésotérique,les anciens Egyptiens avaient développé des connaissances qui nous étonnent encore aujourd'hui,obtenues sans doute par des facultés supra sensibles.

    Les héritiers directs des Egyptiens sont les hébreux,compte tenu de la longue colonisation de la Judée Samarie par l'Egypte.

    C'est en ce sens que l'écriture hébraïque dérive dans une large mesure des hiéroglyphes Egyptiens.

     

    C'est pour cette raison qu'il est utile d'étudier les lettres hébraïques afin d'en discerner les idées sous-jacentes.

     

    Pourquoi les hébreux ont-ils appelé le coeur LEB qui peut aussi se lire LEV car le B hébreu avec un point à l'intérieur se lit B et sans point se lit V.

    Ce mot est composé de deux lettres:

    Lamed= LMD

    Beth= BYTH

     

    Le Lamed ou L est la plus haute lettre de l'alphabet hébreu et tient la place du milieu dans l'alphabet d'où une idée de Balance,d'aiguille de la balance.

    Si on observe la forme de Lamed,on distingue un Kaph à la base,c'est à dire un demi ovale qui ressemble à une bouche et sur le coin supérieur gauche,un haute hampe qui ressemble à un bras.

    Le L n'existe pas en hiéroglyphe Egyptien.On traduit généralement le R Egyptien par un L.

    Or,le R Egyptien est symbolisé par une bouche,un ovale complet.

    Et RÂ Dieu suprême Egyptien s'écrit avec une bouche ayant à sa base un bras tendu avec sa main.

    Or,le lamed hébreu est une image simplifiée du RÂ Egyptien:Bouche + Bras,comme on l'a vu plus haut.

     

    Il est plus que vraisemblable que le mot AL qui se lit EL hébreu qui signifie Dieu dérive du RÂ Egyptien.

    Dans le mot LAMED,nous pouvons le scinder en deux:

    LA ou AL.

    MD= Ce mot peut aussi avoir une origine Egyptienne qui est MEDOU,dont le symbole est un petit bâton   et désignant la parole .

    Djed Medou:un serpent et un petit baton signifie les paroles divines et pourrait bien être l'archétype du Hé hébraïque.

     

    La lettre Beth signifie la maison et dérive directement du Het Egyptien,un H,rectangle ouvert sur un côté,suivi d'une demi-circonférence,qui signifie le féminin ou encore l'équilibre.

    Le B hébreu s'écrit BY + Tav (la croix)

    Le BY peut se lire BA ,dont le symbole en Egyptien est l'oiseau inteligence;

    Ce mot a donné l'hébreu BINAH qui est l'intelligence et BAYT qui est la construction.On retrouve l'idée construction Egyptienne,ou plutôt du plan de construction intelligent.

     

    Ainsi,dans le mot LB,coeur,les lettres subtiles qui sont inscrites sont le Lamed qui est la Bouche,le Logos actif et le BA - YT;ce mot est sujet à d'autres interprétations:

    BA-YT =l'intelligence qui est aussi le père de l'âme car le mot mot YT en hiéroglyphes Egyptiens signifie Père.

    Le coeur LEV a aussi donné le nom à la caste sacerdotale des Lévites et aux grands Prêtres dont le premier a été Aaron,le frère de Moïse.

    Je signale en outre que le mot Léviathan que l'on trouve dans la Bible peut se décomposer en LEV + Oethein qui signifie brûler en Grec.

    Ce léviathan ou Dragon de mer peut signifie aussi coeur brûlant.On rejoint sur ce point certaines notions du taoïsme.

    Le coeur est aussi une lumière subtile car le mot KBWD kavod qui signifie ,gloire,resplendissant a comme nombre:

    20+2+6+4=32 soit l'identique de LB=coeur dans son sens métaphysique,l'équivalent de l'âme que l'on appelle aussi atman dans l'Inde