• le culte du Sacré Coeur-Aspects ésotériques

     

    La dévotion au sacré coeur de Jésus remonte au moyen âge et a été retenue comme canonique par les papes à dater de Léon XIII.

    Cette dévotion a comme racine le coeur transpercé du Christ:

    "Ensuite,ils s'approchèrent de Jésus.Le voyant déjà mort,ils ne lui brisèrent pas les jambes mais de sa lance,un des soldats lui perça le côté et il en sortit du sang et de l'eau."

    (Jean:18:33/34)

     

    Dans le texte de Jean,il est dit côté en non pas coeur,mais les pères de l'Eglise associèrent très vite le mot côté au mot coeur.

    Ils firent aussi de l'eau et du sang de la plaie de Jésus,la vie et  l'esprit  donnant naissance à l'Eglise,épouse du Christ Jésus.

    Les  commentateurs gnostiques ont rapproché la plaie du Christ Jésus à la plaie d'Adam.

    " Alors YHWH Elohim fit descendre une torpeur sur Adam qui s'endormit.Il lui prit une côte à la place de laquelle,il referma la chair.De cette côte prise à Adam,YHWH Elohim l'organisa en Ishah (femme).

    Cette côte  est appelée Ishah car elle a été prise d'Ish (l'homme) .

    (Genèse 2:21/23)

     

    La côte qui signifie plutôt côté se nomme Tsela' en hébreu.

    Sa racine est le mot Tsel qui signifie Ombre et aussi double.

    Le tselem est l'image archétype de l'homme.

     

    Nous avons ici affaire à de la Qabale pure.

    Adam,c'est ADM en hébreu.

    La côte ou le côté d'ADM,c'est le M qui en lettres complètes se dit MYM et signifie les eaux.

    Le côte ou le côté d'ADM est de façon plus complète  DM qui se lit Dam et signifie sang et aussi adamah,la terre.

    La côte,le côté d'Adam , ce sont donc   ces eaux,car toujours plurielles en hébreu et le sang,entretenu et généré par le coeur,source de sentiments,d'intellignce et aussi de passions.On pourrait donc l'appeler l'âme qui dérive de l'Esprit.

     

    Ainsi s'explique par la Qabale l'eau et le sang qui s'écoule du côté du Christ Jésus,présenté comme le nouvel Adam qui répare la faute du premier.

    Chez les chrétiens dans le premier siècle du christianisme,le Christ Jésus,Verbe de Dieu était annoncé comme un corps impalpable et entièrement spirituel.

    C'est ce que l'on nomme le Docétisme.Puis sous l'influence d'hommes entièrement charnels à commencer par Irénée de Lyon,on inventa un corps charnel à la vison spirituelle originelle.Puis,ces hommes charnels persécutèrent les gnostiques et firent disparaître tous leurs écrits.Mais heureusement certains écrits chrétiens primitifs furent cachés soigneusement dans des grottes puis redécouverts en 1945 à Nag Hammadi en Haute Egypte.

    A ce corps pneumatique mais devenu charnel ,on appliqua ensuite l'idée charnelle juive complètement aberrante et anti-chrétienne du bouc émissaire.Les prêtres hébreux imposaient les mains sur un bouc pour lui transférer les péchés d'Israël,puis ce bouc était envoyé mourir au désert.

    Il s'agit de la magie noire,car on lit aussi dans l'évangile que les démons peuvent être transférés dans des porcs.

    Mais,l'Eglise dégénérée depuis l'empereur Constantin,car prostituée au pouvoir politique, a fait pire que les hébreux dans le sens du mal.Il ont fait d'un humain proclamé dieu,un bouc émissaire,célébré chaque dimanche.C'est le retour aux sacrifices humains de la préhistoire.

    Le déraillement de l'Eglise est complet et d'autant plus qu'on appelle à manger la chair et boire le sang de façon cannibale  cet homme dieu.

    Ceci réparerait le péché d'Adam mais ajoute en réalité un péché encore plus monstrueux,car Dieu n'a que faire des sacrifices,lisons nous dans les prophètes de la Bible.

     

    Cette incarnation de Dieu en Adam,dans tous les hommes et non pas en un seul homme se prouve  par la Qabale.

    a2 = 1

    d2 =4X4 = 16

    m2 = 13X13 =169

    Donc,ADM,c'est :1+16+169= 186

     

    Dieu,l'Eternel ou YHWH,c'est en élevant aussi ses lettres au carré:

    y2= 10X10= 100

    h2= 5X5= 25

    w2= 6X6 =36

    h2 = 5X5 =25

    Donc,YHWH,c'est: 100+25+36+25= 186

     

    Nous voyons donc,que YHWH= ADM = 186.C'est là tout le mystère de l'incarnation.

    Je signale aussi un autre mode de calcul:

    ADM = 1+4+40 = 45

    YHWH en lettres complètes,c'est :

    YWD=10+6+4= 20

    HA = 6 

    WAV = 6+1+6 = 13

    HA = 5+1= 6

    Nous avons donc pour YHWH :20+6+13+6 = 45

    Donc,une nouvelle fois:YHWH = ADM.

    Ces notions sont couramment admises dans la spiritualité hindoue,puisque la grande équation des upanishads hindoues c'est ATMAN (l'âme,le coeur) = BRAHMAN (Dieu,l'Absolu)

    L'incarnation du Logos est dans tous les hommes et non pas dans un homme unique.C'est d'ailleurs ce que déclare le prologue de l'Evangile de Jean.

    Le coeur coupé du Christ,c'est le coeur divisé de chaque homme,c'est le coeur de boue,de chair qui se sépare de l'esprit-saint.Il devient ainsi Qadosh,séparé,donc sanctifié.

    C'est ainsi que s'expriment "les Odes de Salomon",un écrit apocryphe chrétien:

    "Mon coeur fut coupé,sa tige apparut.La Grâce y poussa,il fructifia pour le Seigneur.

    Lors,le Très Haut me coupa en son Esprit Saint,dévoila près de lui mes reins,m'emplit de son amour.

    Qu'il m'ait coupé me dut salut,je courus en la Voie,en sa paix,en la Voie de vérité,dès le principe,jusqu'à la fin." 

    Ce coeur coupé est lié aux deux bras levés de l'iconographie chrétienne du Christ en croix.

    C'est ainsi que s'expriment "les odes de Salomon"

    "Mes bras,je les haussai Là- haut,à la faveur du Seigneur,puisque de mes chaines,il me défit,m'exhaussa mon aide à sa faveur,à son salut.

    Je dépouillai la ténèbre,vêtis la Lumière,me furent des membres près de moi-même sans que soit en eux de souffrance,ni d'angoisse ni de douleur.

    Je m'exhaussai en Lumière et se mit à sourdre mon coeur,il se trouvait en ma bouche,brilla sur mes lèvres.Et crût sur ma face la jubilation du Seigneur et sa Gloire."

    (Ode 21)

    Pour l'Ode 27,la croix est une croix mystique:

    "Je déployai mes mains,je sanctifiai mon Seigneur,puisque l'extension de mes mains est son Signe et mon déploiement,le bois dressé."

     

    Cette Ode de Salomon décrit ainsi le KA  de l'ancienne Egypte.

    Le Ka est représenté en hiéroglyphes Egyptiens par deux bras levés et signifie corps de résurrection.Mourir,c'est aller à son KA.L'Icône du Christ Jésus avec le coeur divisé et les deux bras levés est donc le KA Egyptien ou corps de résurrection.

    Le Ka est l'anagramme d'AKH qui est le corps brillant de résurrection.

    Ce terme Egyptien AKH a donné le mot hébreu MAL-AKH qui signifie Ange.

    Dans "les Actes de Jean",la croix est une croix de lumière qui a affermi le Tout par le Logos.car le Christ n'a aucunement souffert.Il faut comprendre cette croix comme Logos,blessure du Logos,transpercement du Logos,clouage du Logos.

     

    Le Christ Jésus,nouvel Adam élaboré par la Qabale hébraïque mais dénaturé par la suite, révèle par son coeur et sa croix de lumière, l'Adam qui est en nous,c'est à dire notre tselem,notre image primordiale,notre moi lumineux.