• La prière de Jésus ou prière du coeur

     

    Dans les évangiles synoptiques,la seule prière enseignée est le "Notre Père".On ne trouve la prière au Nom de Yeshouah que dans l'Evangile de St Jean.

    Dans cet évangile de St Jean est affirmé l'identité entre "JE SUIS",c'est à dire YHWH et Jésus (Yeshouah).De même son prologue assimile Yeshouah Machiah (Jésus Christ),au Logos,au Verbe.

    Chez les anachorètes du désert , dans les églises d'Orient et surtout dans l'église orthodoxe s'est développée la prière de Jésus ou prière du coeur,conçue comme moyen d'ascèse.

    Afin de guérir le mauvais coeur et les forces du mauvais côté,il faut,selon cette méthode descendre mentalement dans son coeur et dire la prière consacrée par l'usage:"Seigneur Jésus Christ,Fils de Dieu,aie pitié de moi".

    Cette pitié c'est le Hesed hébreu,la miséricorde,déjà chanté par le Kyrie Eleïson.

    Jésus étant le souffle et le logos de Dieu,c'est la demande de l'esprit saint.

    Les Pères recommandent de ne former aucune image mentale lors de cette prière.

    Dans les écrits Esséniens découverts près de la mer morte,nous lisons dans "le rouleau de la Règle",qu'il y a deux esprits en l'homme:

     

    "Et il a disposé pour l'homme deux Esprits pour qu'il marchât en eux jusqu'au moment de Sa Visite.

    Ce sont les deux Esprits de vérité et de perversion.

    Dans une fontaine de lumière est l'origine de la Vérité et d'une source de ténèbres est l'origine de la Perversion.

    Dans la main du prince des lumières est l'empire sur tous les fils de justice:dans les voies de lumière ils marchent et dans la main de l'Ange des ténèbres est tout l'empire des fils de perversion et dans les voies des ténèbres ,ils marchent.

    C'est à cause de l'ange des ténèbres que s'égarent les fils de justice et tout leur péché,toutes leurs iniquités,toute leur faute,toutes les rebellions de leurs oeuvres sont l'effet de son empire,conformément aux Mystères de Dieu,jusqu'au terme fixé par Lui.

    Et tous les coups qui les frappent,tous les moments de leurs détresses sont l'effet de l'empire de son hostilité.

    Et tous les esprits de son lot font trébucher les fils de lumière.

    Mais le Dieu d'Israël,ainsi que son Ange de Vérité,viennent en aide à tous les fils de lumière."

    Le petit livre "La Didachè ou l'enseignement des 12 Apôtres" qui est le premier catéchisme chrétien datant du 1er siècle de notre ère, reprend l'enseignement des Esséniens

    Dès le premier chapitre,il décrit les deux chemins ou les deux voies,le chemin de la vie qui est la pratique des commandements évangéliques et le chemin de la mort qui est celui du mauvais coeur.

     

    Toute la pratique ascétique consiste à faire dominer le bon côté ou le côté droit du coeur sur le côté gauche ou mauvais côté du coeur.

     

    C'est cette Icône du véritable coeur que l'on doit avoir à l'esprit,bien que les Pères refusent toute image dans la prière.Ce qui n'empêche pas les orthodoxes de vénérer les Icônes des saints ou celle de Jésus.

     

    Mais l'homme ne peut rien seul.Dieu est présent par son esprit saint dans le coeur.Il faut donc ouvrir le coeur supérieur par l'épiclèse,l'invocation de l'esprit saint pour qu'il purifie et transfigure le coeur inférieur.

    Par cette ascèse est réparée la brisure entre l'esprit et le coeur,plaie produite depuis la Chute.

    La remontée c'est l'échelle de Jacob et le serpent qui gît dans le fond du coeur,qui injecte son venin et la plaie dans le mauvais coeur est vaincu.

    Comme l'a fait Moïse,il est dressé sur un poteau.Sa dualité serpentine terrestre a disparu.Il est devenu comme le bâton d'Esculape,le dieu guérisseur.Il est le poteau vertical que les anciens Egyptiens nommaient Djed,un serpent dressé verticalement, symbole du pilier d'immortalité.

    C'est le coeur purifié qui seul entre dans le temple de Dieu.

    Le serpent a été mâté.Or ce nom mâté est riche de sens C'est le nom du bâton miraculeux de Moïse qui s'appelle en hébreu Mateh.Moïse a mâté le serpent et Yeshouah est de même le nouveau Moïse

    "Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert,il faut de même que le Fils de l'Homme soit élevé,afin que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle."

    (Jean: 3:14/15)

     

    Ainsi,d'après ce verset de Jean,le Fils de l'Homme,Yeshouah est à la fois le Sauvé et le Sauveur.

    Le nom de Yeshouah qui signifie Yâh,sauve,délivre,guérit est le nom le plus approprié,dans cette pratique ascétique du coeur.

    Au début,c'était une méthode secrète.Ses racines plongent dans les origines de la vraie Humanité.

    C'est ainsi qu'on peut lire en Ecclésiastique:14:22/23:

    " Heureux l'homme qui persévère dans la sagesse qui médite sur sa propre justice et qui pense en son coeur à la surveillance de Dieu qui sur ses voies dirige son coeur"

    Les anciens hébreux mystiques connaissaient déjà cette méditation/prière en son propre coeur.

    Mais tout semble provenir de l'Egypte,car dans les hymnes et prières de l'ancienne Egypte,il est dit:

    "Celui qui place Amoun dans son coeur voit sa lumière se lever"

    C'est Amoun,dont le nom a été déformé en Amon qui a donné l'AMEN judéo-chrétien.

    Amoun est ne nom le plus exact car il contient le radical OUN qui veut dire en hiéroglyphes Egyptiens Etre,exister.

    C'est la même signification que celle  du dieu hébreu YHWH

    manifesté dans le titre "JE SUIS"

    Je signale aussi que le coeur spirituel se dit AB dans l'ancien Egyptien.

    Dans le système de Qabale dit "Al-Bam",le A peut s'interchanger avec le L.

    AB,le coeur peut se lire LB,qui prononcé LEB en hébreu

    signifie le coeur.

    AB,en hébreu signifie le Père.Ainsi le Père est le coeur de tous les coeurs.

    C'est pourquoi la prière chrétienne "le Notre Père" est aussi tout comme la prière de l'église orthodoxe,la prière du coeur.