•  Les pensées viennent du coeur et ce qui déborde du coeur jaillit par la bouche nous dit l'Evangile.

    Comment peut on espérer changer le monde si on ne change pas d'abord son coeur.Les pollutions,le massacre de la Nature,les empoisonnements généralisés de l'eau,de l'air,de la terre,des fruits,de toute notre alimentation,l'exploitation de l'homme par l'homme,viennent de la cupidité pour l'argent.

    Cette cupidité,cette cruauté envers les hommes et les animaux viennent du mauvais coeur.La racine du mal est donc dans le coeur de l'homme.

    Dans les évangiles synoptiques,la seule prière enseignée est le "Notre Père".On ne trouve la prière au Nom de Yeshouah que dans l'Evangile de St Jean.

    Dans cet évangile de St Jean est affirmé l'identité entre "JE SUIS",c'est à dire YHWH et Jésus (Yeshouah).De même son prologue assimile Yeshouah Machiah (Jésus Christ),au Logos,au Verbe.

    Chez les anachorètes du désert , dans les églises d'Orient et surtout dans l'église orthodoxe s'est développée la prière de Jésus ou prière du coeur,conçue comme moyen d'ascèse.

    Afin de guérir le mauvais coeur et les forces du mauvais côté,il faut,selon cette méthode descendre mentalement dans son coeur et dire la prière consacrée par l'usage:"Seigneur Jésus Christ,Fils de Dieu,aie pitié de moi".

    Cette pitié c'est le Hesed hébreu,la miséricorde,déjà chanté par le Kyrie Eleïson.

    Jésus étant le souffle et le logos de Dieu,c'est la demande de l'esprit saint.

    Les Pères recommandent de ne former aucune image mentale lors de cette prière.

    Dans les écrits Esséniens découverts près de la mer morte,nous lisons dans "le rouleau de la Règle",qu'il y a deux esprits en l'homme:

     

    "Et il a disposé pour l'homme deux Esprits pour qu'il marchât en eux jusqu'au moment de Sa Visite.

    Ce sont les deux Esprits de vérité et de perversion.

    Dans une fontaine de lumière est l'origine de la Vérité et d'une source de ténèbres est l'origine de la Perversion.

    Dans la main du prince des lumières est l'empire sur tous les fils de justice:dans les voies de lumière ils marchent et dans la main de l'Ange des ténèbres est tout l'empire des fils de perversion et dans les voies des ténèbres ,ils marchent.

    C'est à cause de l'ange des ténèbres que s'égarent les fils de justice et tout leur péché,toutes leurs iniquités,toute leur faute,toutes les rebellions de leurs oeuvres sont l'effet de son empire,conformément aux Mystères de Dieu,jusqu'au terme fixé par Lui.

    Et tous les coups qui les frappent,tous les moments de leurs détresses sont l'effet de l'empire de son hostilité.

    Et tous les esprits de son lot font trébucher les fils de lumière.

    Mais le Dieu d'Israël,ainsi que son Ange de Vérité,viennent en aide à tous les fils de lumière."

    Le petit livre "La Didachè ou l'enseignement des 12 Apôtres" qui est le premier catéchisme chrétien datant du 1er siècle de notre ère, reprend l'enseignement des Esséniens

    Dès le premier chapitre,il décrit les deux chemins ou les deux voies,le chemin de la vie qui est la pratique des commandements évangéliques et le chemin de la mort qui est celui du mauvais coeur.

     

    Toute la pratique ascétique consiste à faire dominer le bon côté ou le côté droit du coeur sur le côté gauche ou mauvais côté du coeur.

     

    C'est cette Icône du véritable coeur que l'on doit avoir à l'esprit,bien que les Pères refusent toute image dans la prière.Ce qui n'empêche pas les orthodoxes de vénérer les Icônes des saints ou celle de Jésus.

     

    Mais l'homme ne peut rien seul.Dieu est présent par son esprit saint dans le coeur.Il faut donc ouvrir le coeur supérieur par l'épiclèse,l'invocation de l'esprit saint pour qu'il purifie et transfigure le coeur inférieur.

    Par cette ascèse est réparée la brisure entre l'esprit et le coeur,plaie produite depuis la Chute.

    La remontée c'est l'échelle de Jacob et le serpent qui gît dans le fond du coeur,qui injecte son venin et la plaie dans le mauvais coeur est vaincu.

    Comme l'a fait Moïse,il est dressé sur un poteau.Sa dualité serpentine terrestre a disparu.Il est devenu comme le bâton d'Esculape,le dieu guérisseur.Il est le poteau vertical que les anciens Egyptiens nommaient Djed,un serpent dressé verticalement, symbole du pilier d'immortalité.

    C'est le coeur purifié qui seul entre dans le temple de Dieu.

    Le serpent a été mâté.Or ce nom mâté est riche de sens C'est le nom du bâton miraculeux de Moïse qui s'appelle en hébreu Mateh.Moïse a mâté le serpent et Yeshouah est de même le nouveau Moïse

    "Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert,il faut de même que le Fils de l'Homme soit élevé,afin que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle."

    (Jean: 3:14/15)

     

    Ainsi,d'après ce verset de Jean,le Fils de l'Homme,Yeshouah est à la fois le Sauvé et le Sauveur.

    Le nom de Yeshouah qui signifie Yâh,sauve,délivre,guérit est le nom le plus approprié,dans cette pratique ascétique du coeur.

    Au début,c'était une méthode secrète.Ses racines plongent dans les origines de la vraie Humanité.

    C'est ainsi qu'on peut lire en Ecclésiastique:14:22/23:

    " Heureux l'homme qui persévère dans la sagesse qui médite sur sa propre justice et qui pense en son coeur à la surveillance de Dieu qui sur ses voies dirige son coeur"

    Les anciens hébreux mystiques connaissaient déjà cette méditation/prière en son propre coeur.

    Mais tout semble provenir de l'Egypte,car dans les hymnes et prières de l'ancienne Egypte,il est dit:

    "Celui qui place Amoun dans son coeur voit sa lumière se lever"

    C'est Amoun,dont le nom a été déformé en Amon qui a donné l'AMEN judéo-chrétien.

    Amoun est ne nom le plus exact car il contient le radical OUN qui veut dire en hiéroglyphes Egyptiens Etre,exister.

    C'est la même signification que celle  du dieu hébreu YHWH

    manifesté dans le titre "JE SUIS"

    Je signale aussi que le coeur spirituel se dit AB dans l'ancien Egyptien.

    Dans le système de Qabale dit "Al-Bam",le A peut s'interchanger avec le L.

    AB,le coeur peut se lire LB,qui prononcé LEB en hébreu

    signifie le coeur.

    AB,en hébreu signifie le Père.Ainsi le Père est le coeur de tous les coeurs.

    C'est pourquoi la prière chrétienne "le Notre Père" est aussi tout comme la prière de l'église orthodoxe,la prière du coeur. 

    On demande dans "le Pater" d'être délivré du mal,c'est le mal  qui est dans le côté gauche du coeur métaphysique dont le coeur de chair est le symbole.

    Il faut purifier le coeur de la lèpre déposée par le mauvais serpent,sur le côté gauche animal du coeur.

    Notre Père qui est aux Cieux:le mot cieux se dit Shamaïm en hébreu:SH-M-Y-M et les cieux Ha-SH-M-Y-M.

    La guématrie des cieux est de:5+300+40+10+40=395

    C'est le même nombre que NESHAMAH: N-SH-M-H=50+300+40+5= 395

    Neshamah du mot Neshem respirer est le souffle que Dieu=Elohim insuffla dans les narines d'Adam,c'est à dire de toute l'humanité.

    Et l'Evangile selon Luc nous enseigne de le Royaume des Cieux est en nous.Il est donc dans notre Neshamah.

    L'Evangile enseigne d'aimer même nos ennemis:Difficile!

    Une des pratiques du bouddhisme,plus facile recommande de rayonner des pensées ,d'amitié,d'amour,pour le bonheur et le bien être de toute l'humanité.

    Cela amène à la paix intérieure et à des vibrations positives sur nous mêmes comme sur les autres.

    Mais le combat spirituel dure toute la vie,car l'esprit du bien est entrelacé avec l'esprit du mal.

    On pourra lire à ce sujet  les enseignements de Macaire Egyptien fondateur du centre monastique de Scété.Tous les hommes ne peuvent devenir moines mais ce sont des conseils utiles pour les laïcs qui veulent mener une vie spirituelle.Mais il y a aussi beaucoup d'autres ouvrages sur la prière du coeur de l'église orthodoxe à destination des laïcs.

    "Veillez et priez car l'esprit est prompt mais la chair est faible",nous dit l'Evangile.

      

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    Le mot mashiah en hébreu,signifie oint.

    A l'origine,ce titre concernait le roi d'Israël qui était consacré  dans son pouvoir par une onction d'huile (Shemen en hébreu) sur la tête .

    Cette huile sur la tête est le symbole du mandat et du pouvoir donné par Dieu à son élu.

    L'huile dont jadis on enduisait les athlètes est le symbole de la santé,de la brillance,c'est à dire de la Gloire.

    C'est le symbole de l'esprit de Dieu qui envahit son élu selon I Samuel:10:1/6.

    La traduction en grec du mot machiah est Christ.C'est le titre donné à Jésus en Matthieu 16:16.

    Pour Ezéchiel,cette onction n'est pas réservée au roi mais pour tout le peuple.(Ezéchiel 36:23/27)

    La sanctification du Nom demandée dans le "Pater" vient de ce chapitre d'Ezéchiel.

    Dans l'Eglise orthodoxe,la chrismation suit immédiatement le baptême  ce qui fait des baptisés des christs.

    Voyons maintenant la signification de Mashiah,selon la Qabale.

    Ce mot hébreu s'écrit:M SH Y H

    Soit Mem,Shin,Yod,Het.

     

    La lettre Het étant une gutturale,elle peut s'interchanger avec le Hé,autre gutturale.

    On peut donc lire dans mashiah :M SH H ou Moshé qui signifie né des eaux (matricielles)

    Le Het hébreu dérive directement du Het des hiéroglyphes Egyptiens.

    Il y deux façons d'écrire le H hiéroglyphique,soit la corde tressée verticale,soit un plan de maison.

    Le Het  dérive du plan de maison que les hébreux ont simplifié en retirant le petit coin de droite.

    Originellement le sens de ce plan de maison donnait la représentation d'une spirale de droite à gauche qui se serait stabilisée en traits rectilignes.C'est le symbole de la vie qui s'organise,de la base de la maison et qui s'enracine dans le sol.

    A ce Hé s'ajoute le T pour donner Het,le temple,le château.

    C'est une demi-circonférence supérieure.Si l'on abaisse la perpendiculaire sur sa base,nous obtenons un T à l'envers ou une balance.

    Hawa,Eve,la Vie commence par ce Het,par ce tourbillon organisé de forces.

    Le M initiale de Machiah,c'est la lettre Mem hébraïque qui signifie les eaux .On sait par le chapitre de la Genèse qu'il existe des eaux supérieures et des eaux inférieures.

    La lettre Shin qui suit  est l'initiale du mot Egyptien Shou qui est le souffle.C'est ici l'énergie subtile des eaux.

    On sait de façon scientifique que la Vie est née des eaux,de l'Océan.Sans eau,il ne peut y avoir de vie.

    On trouve aussi chez les Qabalistes l'équation suivante:

    M=40 = YD  YHWH = 14 + 26 = 40 qui se lit Yad YHWH et signifie la main de YHWH,la main de l'Eternel.

    Nous pouvons extraire de M SH Y H le mot YSH qui signifie l'Homme,mais l'homme mâle,l'équivalent du symbole du dieu hindou SHY -va.

    La lettre Yod peut aussi être reliée au mot hébreu Yad,la main de puissance.

    M SH Y H a une guématrie par rang de :

    13+21+10+8 = 52

    C'est l'équivalent de K-LB qui signifie Comme,identique au Coeur.Le nombre 52,c'est aussi  BN = Fils.A ce sujet Mashiah peut se lire Mes-yah qui signifie en ancien Egyptien Né de Yah ou Fils de Yah.C'est Yâh Thot  qui deviendra l'Hermès des Grecs.

    Le nombre de 52 est aussi l'équivalent de DBR YHWH qui signifie Parole de Dieu  (Dabar Yahvé).

    Le mot grec Christ,chrismation,onction d'huile commence par un KHI qui a la forme d'une croix.

    Les premiers chrétiens portaient le signe de la croix ou KHI grec sur leurs fronts,en signe d'appartenance au Christ.

    Ce signe  sur le front provient d'Ezéchiel et concerne les sauvés.Originellement c'était un Tau qui avait aussi la forme de la croix.

    Mais on peut faire le parallèle ici  entre ce signe sur le front et le point bindu des hindous,à la racine du nez qui est l'emplacement du centre subtil appelé en sanskrit ajna chakra ou centre de commandement.

    C'est le centre du "Roi" intérieur ou si l'on veut de la glande pinéale ou centre subtil qui régule la physiologie de l'homme.

     

    Le docteur Suisse Vittoz,auteur d'une méthode portant son nom,décelait les troubles psycho somatiques,rien qu'à la palpation de sa main sur le front des malades.

    Le zone du front et donc bien celle de la régulation.

     

    C'est donc la zone du massiah qui englobe celle de coeur métaphysique,celle du mashiah ou Christ intérieur. 

     

     

     


  •  

    Catherine Labouré est née le 2 Mai 1806,de parents paysans,dans la petite bourgade de Fain les Moutiers en Côte d'Or.

    Après avoir été serveuse de restaurant chez son frère,dans la région parisienne,elle devint religieuse des" Filles de la Charité" congrégation fondée par St Vincent de Paul.

    Elle fit sa formation religieuse,à compter du 21 Avril 1830 à la maison mère des Filles de la Charité au 140,rue du Bac à Paris.

    Pendant son noviciat,elle a été gratifiée de plusieurs apparitions de la Sainte Vierge,qu'elle ne confia qu'à son confesseur.

    La première apparition a eu lieu dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830.Elle  concernait une femme très belle assise sur un fauteuil à la chapelle.Celle-ci  lui dit:

    "Venez au pied de cet autel.Là,les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur.Elles seront répandues sur les grands  et sur les petits."

    La deuxième apparition se produisit le 27 Novembre 1830.

    A 5 heures et demie du soir,Catherine Labouré, aperçut la Sainte Vierge  du côté de la tribune.

     

    Son apparition était celle d'une femme debout,habillée d'une robe de soie blanche éclatante.

    Ses pieds étaient appuyés sur un boule et dominaient un serpent rampant.C'est la Vierge triomphante.

    A hauteur de son coeur,elle tenait un globe,les yeux élevés vers le ciel.

    Et tout à coup,des doigts de la Sainte Vierge apparurent des anneaux  revêtus de pierreries  qui jetaient des rayons vers le bas.

    Puis une voix intérieure parla à la voyante.

    "Ce globe que vous voyez représente le monde entier,  particulièrement la France et chaque personne en particulier.

    C'est le symbole des grâces que je répands sur les personnes  qui me le demandent."

     

    A ce moment,il s'est formé un tableau autour de la Sainte Vierge,un peu ovale,où il y avait ces paroles inscrites en lettres d'or:

    Ô Marie conçue sans péché,priez pour nous qui avons recours à vous

    Et une voix se fit entendre:

     

    "Faites frapper une médaille sur ce modèle.Les personnes qui la porteront recevront de grandes grâces;les grâces seront abondantes pour les personnes qui auront confiance"

     

    A l'instant même le tableau se retourna et Catherine Labouré a vu le revers de la médaille:

    Ce revers de la médaille représente la Vierge combattante.

     

    La lettre M surmontée d'une croix.

    Au dessous,deux Coeurs,l'un entouré d'une couronne d'épines et l'autre transpercé de haut en bas et de façon inclinée,de droite à gauche, par une épée.

    Et une voix se fit entendre:

    L'M et les deux coeurs en disent assez.

     

     

    (Extrait de la brochure,disponible rue du Bac:"Catherine Labouré-La Sainte du Silence")

     

    Ayant réfléchi sur le symbolisme du M et des deux coeurs,voici ce que je peux dire.

    Le M,dans cette médaille veut dire Marie.On notera qu'un M arrondi a la forme d'un coeur.

    Ce mot Marie a comme racine le hiéroglyphe Egyptien MR ou MERI qui veut dire aimer.Eve,Havah,c'est aussi en hébreu,Ahavah qui signifie,aimer,amitié.

    Le nom hébreu Myriam ou Meryam,signifie en ancien Egyptien l'aimée d'Amon (que les anciens prononçaient Amoun)

    Marie peut aussi dériver de Maâti,la Maât Egyptienne, garante de l'ordre cosmique et de la Justice-Vérité 

    Je remarque aussi que la croix centrale du M repose  à sa base  sur une traverse horizontale qui barre le M,dans sa partie supérieure.

    Avec cette barre horizontale supérieure du  M,on  peut distinguer,si l'on est attentif,deux lettres A,ayant à son centre la lettre V.

    Et on peut donc lire le mot AVA.C'est le nom en hébreu de la Vie,qui donnera le mot Eve,la compagne d'Adam.

    Le mot AVA en hébreu s'écrit:Het - Wav - Hé et se lit Hava,à cause des points voyelles.

    Ce mot est aussi à rapprocher de l'araméen HIWA qui veut dire à la fois serpent et vie.

    La barre horizontale du M et la tige centrale de la croix dessinent une balance ou un T inversé.

    C'est le symbole de l'équilibre et aussi de Maât que j'ai étudié dans l'article "la pesée du coeur dans l'Egypte antique".

    On peut scinder la croix centrale à un grand T inversé,figure de la balance du M.Poursuivant la tige centrale,on trouve à son extrémité supérieure,un autre petit T inversé ou une croix qui indique l'union ultime des contraires.

    A chaque pied du M est un coeur.

    A gauche,un coeur couronné d'épines,représentant la mauvaise terre qui ne porte que des épines.

    A droite est un coeur traversé obliquement,en haut et de droite à gauche par une épée.C'est le coeur combattant.

    C'est aussi le symbole du coeur transpercé du Christ par la lance de Longin d'où coula l'eau et le sang,c'est à dire L'Esprit Saint.

     

    Sous un autre point de vue  on peut aussi apercevoir les lettres A-V (ou U) et M.

    C'est le symbole du monosyllabe sacré hindou AUM ou OM,qui selon la "Maitry Upanishad" est la forme essentielle de l'éther dans le coeur.

    Selon d'autres upanishads,c'est le logos,l'atman et le brahman.

     

    Maintenant,si l'on fait pivoter le M de la verticale à l'horizontale et qu'on arrondit sa forme,nous voyons apparaître le symbole graphique du OM hindou.

     

    Les 12 étoiles peuvent se rapporter aux 12 constellations,donc au Ciel.

    Nous voyons dans la Bible, Isaïe le prophète faire le reproche aux anciens hébreux d'adorer la Reine du Ciel.

    Yahvé étant présenté comme un dieu mâle,sans aucune pitié,une dieu vengeur jusqu'à la 7° génération,les hébreux ne pouvaient accepter,une monde de douceur  maternelle dans une ère de brutes.

    Le symbole le plus intéressant est celui de la Sainte Vierge tenant dans ses deux mains une boule,une circonférence,qui est notre être le plus profond.

    Ce geste peut être rapproché du hiéroglyphe Egyptien appelé SHEKHEM qui veut dire embrasser,tenir avec ses deux bras.

    Shekhem,ce sont deux bras qui s'ouvrent vers le bas pour laisser passer des grâces et dans un signe de protection.

    On peut rapprocher le Shekhem du KA Egyptien avec les deux bras levés qui représentent le coeur ouvert vers les influences du Ciel.Le KA Egyptien se nomme aussi AB,le coeur spirituel.

    Le mot Shekhem est proche aussi du Shekhen,un sceptre qui symbolise le pouvoir du coeur.

    Je pense aussi qu'on peut relier ces notions à la SHEKINAH qui pour la kabbale hébraïque est la puissance active et féminine de Dieu.C'est dans un certain sens l'équivalent de la Shakti hindoue.

    On notera que le mot ROUAH qui signifie ,vent,souffle,esprit est du genre féminin en Hébreu.

    C'est donc en bonne logique que certains évangiles dits apocryphes parlent de "MA MERE L'ESPRIT SAINT"

    Cependant,comme les deux coeurs existent,de même les deux polarités existent dans l'Esprit.

    Le symbole de l'Ouroboros serait donc le plus proche de la réalité.

    On peut donc en déduire que le Sauveur est identique au Sauvé,selon ce point de vue.

    La Nature se maîtrise elle-même.

    La Reine du Ciel est aussi identique aux Vierges noires, à la Reine de sous-terre.

    C'est l'image de la grotte.Dans l'ancien Egyptien MOUT,la mère  contient la lettre hiéroglyphe M qui signifie intérieur associée à OUT.Ceci a donné le mot,outer, utérus.D'où le symbole de la Vierge à l'enfant de la chrétienté qui vient d'Isis(ASET,le siège,fécondée par AS-YR(Osiris)mort et glorifié), tenant dans ses bras son fils Horus (Jésus).

    La vision de Catherine Labouré vient de l'Esprit ,du royaume des cieux,caché,enfoui, dans le coeur,comme une perle ,un trésor enfouis dans un champ.C'est là, le coeur profond de tout homme,toute femme,selon l'Evangile.

     

     

     

     


  •  

    Dans "le livre des morts" des anciens Egyptiens,au chapitre 125,le défunt devait passer devant le tribunal d'Osiris.

    Cette fonction d'Osiris a ensuite été transférée au Christ,puisque l'Evangile dit "Dieu a remis au Christ,le jugement tout entier (Jean:5:22)."

    Le mort devait aussi témoigner de son innocence et de sa vie équitable.

    Dans ce chapitre 125,il doit déclarer:

    "J'ai donné du pain à l'affamé,de l'eau à l'altéré,des vêtements à celui qui était nu,une barque à celui qui n'en avait pas."

    Dans les évangiles chrétiens,on retrouve ces mêmes injonctions.

    Dans la vignette illustrant le chapitre 125,on assiste à la pesée symbolique du coeur.

    Dans une balance à hauteur d'homme en forme de Tau,soutenu par le bras droit de Seth et le bras gauche d'Horus,deux plateaux sont suspendus aux extrémités.

    Dans le plateau à gauche est placé le coeur du défunt ,sous la forme d'un vase ,symbolisant le coeur et sur le plateau de droite,se trouve la statuette de Maât,une jeune femme accroupie tenant dans sa main la croix ankh,symbole de vie et sur sa tête la plume d'autruche symbolisant la vérité Justice.

    Le dieu Thot,note le résultat de la pesée.

    Et devant lui se trouve le monstre dit "la grande dévoreuse"

    A l'extrême droite du tableau se trouve un prêtre faisant le geste du Ka,les deux bras levés en équerre et tenu au nombril par le bras gauche de la déesse Maât reconnaissable à sa grande plume d'autruche sur la tête.

    On notera aussi au centre supérieur de la balance la présence du baboin ou singe chien symbolisant aussi Thot,le logos.Le baboin symbolise la forme pré-humaine.Il parait aussi qu'il manifeste sa joie le matin au lever du soleil.

    Les deux plateaux de la balance doivent être en équilibre.

    Le coeur doit être au même niveau que Maât,la Vérité-Justice.

    Dans le cas contraire le défunt était jeté au monstre dit "la grande dévoreuse"

    La déesse Maât est présentée comme l'épouse de Râ,le dieu suprême ou encore comme le Ka ou l'énergie de Thot,Logos et coeur de Dieu qui deviendra plus tard l'Hermès des Grecs.

    Signalons aussi en passant que Moïse a été appelé Hermès par Eusèbe de Césarée,disciple d'Origène et auteur de "l'histoire écclésiastique".

    La déesse Maât est représentée par une plume d'autruche sur sa tête.

    C'est la même représentation que Shou,le souffle de vie,le souffle lumière,le premier né de Râ.

    Ainsi,le souffle de vie est aussi porteur de Mâat,la Vérité Justice.C'est ce souffle que l'ancien testament appelera Sagesse qui a fondé le monde.

    Les chrétiens appelleront ce souffle,l'esprit Saint,paraclet ou esprit de vérité.

    Selon le livre de la Genèse Dieu (Elohim) souffla dans les narines d'Adam,notre ancêtre archétype, homme d'argile ,de la terre,adamah,  un souffle de vie.

    Ce souffle de vie contient le principe organisateur,reflet de l'ordre cosmique,justice vérité.

    Les hébreux appellent la justice- vérité:Tsedeq.

    St Paul dans ses épîtres nomme le Christ: Prêtre,selon l'ordre de Melki-Tsedeq,prêtre de toute éternité.

    Melki-Tsédeq,roi de justice et de paix (Salem) est antérieur à Abraham,figure symbolique auquel,il lui a donné le pain et le vin symboliques.Melki-Tsedeq,se réfère au Maât Egyptien.

    On retrouve ici toutes les notions Egyptiennes de Shou,le souffle,associé à Maât,la justice-Vérité.

    Les hébreux ont aussi emprunté le terme de Maât à l'Egypte et l'ont transformé en AMET (qui se lit Emeth) qui signifie Vérité.

    Et aussi en AMEN,dérivé d'Amet, Emounah,la foi,la fidélité,la soumission à l'ordre cosmique.

    Le Christ a  été appelé Amen dans le livre de l'Apocalypse ou Révélation de St Jean.Il se réfère donc à Amet,à Maât.

    Le prière centrale de l'Evangile est le "Pater" qui demande la venue en soi,en son coeur, du royaume des cieux et de sa Justice (Tsedeq ou Maât)

     

    Dans les hymnes et prières de l'Egypte ancienne, Maât était aussi priée,l'appelant à faire son siège sur la tête  et sur la bouche des fils de Râ.

     

    Il faut se rappeler aussi que mourir,c'est aller à son KA.

    Dans la vignette du livre des morts,le KA est associé à Maât.

    Le Ka étant la puissance énergétique de l'homme,on peut donc inférer au Ka,l'auto-jugement de la personne humaine.

    Le coeur humain,ce vase composé de fluides divers doit donc se soumettre au coeur supérieur,à la balance de Maât.

    Ceci afin d'être justifié et d'accéder à la vie éternelle.

    C'est dans ce sens aussi que l'on devient Maâ-Krou,c'est à dire juste de voix.

    Dans l'Evangile de Jean on peut aussi lire:

    "Oui,répondit Jésus,je suis roi.C'est pour rendre témoignage à la Vérité (Maât ou Amet) que je suis né et que je suis venu dans le monde." (Jean 18:37)

    Ainsi,le mythe de Jésus rejoint le mythe plus ancien de l'Egypte ancienne.

    Cependant la morale de la justice- vérité qui doit dominer le coeur est éternelle.

     

     


  •  

    Le mot Qabale, en hébreu (Q-B-L) signifie recevoir.Elle représente l'ésotérisme des textes bibliques hébraïques.

    Le mot coeur se dit Leb en hébreu (LB)

    On remarquera que dans le mot QBL (Qabale) nous pouvons lire le mot coeur (Leb).L'initiale de ce mot est le Qof qui se décompose en un kaf et un Wav,qui de valeur 20+6=26 est égale à YHWH.

    Le mot qabale peut aussi s'interpréter comme le coeur de YHWH.

    Le nom de Dieu révélé à Moïse est Ehyeh acher Eyeh:Je suis ce que je  serai,ce qui signifie l'Eternel et YHWH représente les diverses conjugaisons du verbe ETRE ou JE SUIS.Mais il a aussi d'autres significations ésotériques.

     

    On notera aussi la guématrie c'est à dire la valeur des lettres de YHWH.

    En guématrie classique:

    Y ou Yod= 10

    H ou Hé = 5

    W ou Wav = 6

     

    On peut considérer que le Yod qui vaut 10 contient en lui même les 2 Hé = 2x5=10.

    Il reste donc dans le nom: Y + W

    Ces lettres en valeurs complètes sont de :

    YWD = 10+6+4 =20

    WaW = 6+6 = 12

    Ces deux lettres sont donc égales à 20+12=32 soit LB (Leb) le COEUR.

    Les deux Hé correspondent,l'un au coeur supérieur,l'autre au coeur inférieur.YHWH ou le nom divin révélé à Moïse est donc le Coeur métaphysique.

    Le nom de Jésus est Josué. En hébreu,il se dit Yehoshoua'.

    Ce nom se termine par un ayin,un A hébreu qui se prononce de façon forte du fond de la gorge.

    Dans le système de qabale dit AL-BAM,ce Ayin est égal au Hé hébraïque.

    Dans le système AL BAM,on divise les lettres de l'alphabet en 2 colonnes.Dans la colonne de gauche,les lettres commencent par le A et dans la colonne de droite,celles-ci commencent par le L.Puis à gauche le B et à droite le M et ainsi de suite.C'est ainsi que le Hé à gauche correspond au Ayin à droite.

    Selon la guématrie, Josué ou Yehoshoua' peut s'écrire Yehoshouah soit YHWSHH ou YHSHWH = Yeshouah.

    On constate que le nom de Josué:YHSHWH ou Jésus en abrégé est le nom de YHWH avec le SH en son centre.

    Que signifie ce SHIN en qabale ?

    Sa valeur de 300 peut être ramenée à 30 qui est la guématrie du L ou Lamed en hébreu.

    Le Shin en AT-BASH est égal au B.

    Nous avons donc dans le SHIN hébreu les lettres L+B,soit LEB= Coeur.

    Le système de qabale AT-BASH est le système circulaire.

    On fait correspondre la première lettre de l'alphabet à la dernière,la deuxième à l'avant dernière et ainsi de suite.

     

    Certains qabalistes font remarquer que la lettre Shin fait référence à Shen qui signifie la dent.

    L'homme ayant 32 dents,la lettre Shin indique à la fois la bouche et le coeur,de valeur 32.

    C'est en effet de la grotte du coeur que provient le Logos.

     

    Le nom de Josué (yehoshoua' ou yeshouah en hébreu) ou en abrégé Jésus,contient en son centre le Shin ou le coeur.Il est le correspondant de YHWH qui on l'a vu plus haut est aussi le coeur.

     

    Ceci est aussi attesté dans la Bible d'une autre façon.

    Josué ,fils de Noun et son compagnon Kaleb,fils de Yephoné furent les seuls explorateurs en Canaan à faire un compte rendu exact à Moïse.Ils reconnaissaient que ce pays est excellent et ont redonné confiance au peuple pour la conquête de la terre promise.

    (Nombres:14:6)

    Les rédacteurs qabalistes de la Bible ont ajouté le nom de Kaleb qui signifie comme le coeur au nom de Josué,non sans une intention secrète.

    KLB a  une guématrie classique de 52 (20+30+2=52).

    Ce nom est égal à Messie (M-SH-Y-Het =52 (en guématrie par rang) et aussi à parole de YHWH.(DBR YHWH=parole de YHWH)

    C'est l'équivalent ou le double du Christ ou Messie,c'est à dire de Josué dit Jésus.

    Kaleb est aussi une redondance phonétique.

    Ka,c'est le coeur en hiéroglyphes Egyptiens et Leb,le même organe métaphysique en hébreu.

    Mais il y y encore plus ésotérique en Kaleb.

    Kaleb est le premier à recevoir des mains de Josué-Yeshouah la division de l'héritage de la terre promise.

    Il reçoit Hébron qui signifie union,mariage.C'est à Hébron que se trouve la grotte de Makhpéla où sont enterrés les patriarches et leurs épouses.

    On trouve d'autres redondances dans la Bible telle par exemple  celle deThomas Dydime.Thomas vient de l'hébreu Tum qui veut dire jumeau et Dydime vient du grec Dydimos qui veut aussi dire jumeau.

    Dieu se trouve dans la pointe supérieure du coeur,celà a été dit par nombre de mystiques mais se prouve aussi par la qabale.

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique