• Les upanishads hindoues appelées aussi Védanta,fin du Véda,base de l'hindouisme et révélations divines développent des concepts sur la syllabe sacrée OM.

    Pour la Maitry Upanishad,la syllabe OM est la forme essentielle de l'éther dans l'espace du coeur.

    Cette syllabe se décompose en 3 lettres:

    La lettre A,un trait infini de base,symbolise la terre et Brahmâ le Créateur.C'est le ventre dans l'homme.

    La lettre U, qui se prononce OU,au dessus, a la forme du chiffre 3,avec le jambage gauche qui s'élève, est le symbole de l'air,du souffle et du dieu Vishnou,le Conservateur de l'univers.C'est la partie qui va du nombril jusqu'aux aisselles.

    La lettre M qui se prononce MA en sanskrit représente le Ciel et correspond à la tête.C'est Shiva.Ce Ma est l'objet de bien des imprécisions chez les commentateurs.

    Je peux dire qu'elle est  le point bindu qui féconde l'ardha chandra,la demi- lune.Cette union s'appelle Nada.

    C'est le point supérieur qui surmonte les 3 lettres.

    A ces 3 lettres qui représentent le souffle ou prana ascendant,succède un 4° état.Ici,encore,rien de bien clair chez les commentateurs.Il est dit qu'il est fait de lumière.

    On peut comparer ce 4° état au serpent d'airain élevé sur un poteau ,de Moïse.Dans l'Evangile de Jean,le Christ s'identifie à ce serpent élevé en tant que fils de l'homme donnant la vie éternelle.

    Quelle est la signification réelle "du fils de l'homme" ?

    Voici mon interprétation ésotérique:

    L'homme s'appelle ADAM dans la Bible et seul son 3° fils,SETH est dit être à la ressemblance et à l'image d'Adam.

    Seul Seth est donc réellement le fils d'Adam,le fils de l'homme.

    Que signifie SETH ? En hébreu,c'est la base,le fondement du corps.Selon les hindous,c'est à cet endroit que dort la kundalini,l'énergie spirale.

    Il faut que le fils de l'homme ou Seth,soit élevé.C'est l'élévation de la kundalini.

    Celà correspond à la pierre Shetiyah ou pierre de fondation qui a été rejetée des maçons et qui devient la pierre d'angle ou la tête de l'angle.

    En langage plus simple,c'est l'âme qui s'élève vers l'intellect transcendant.

    C'est le serpent qui se dépouille de sa peau.

    L'âme ne doit son salut que par son union avec l'intellect

    transcendant.

    L'âme est aussi appelée coeur,dont le centre est bien situé à gauche dans la poitrine.Et c'est sur ce centre que doit règner,l'époux de l'âme,c'est à dire l'intellect transcendant,guide ou gourou.

    Ainsi,le véritable moi de l'homme n'est pas le corps physique,mais  l'énergie subtile.

    Cette énergie subtile peut être saisie ou comprise,dans l'étude et la méditation plus complète de ce vocable sacré:AUM = OM.,qui est le véritable coeur de l'homme.

    Les hindous accordent beaucoup d'importance aux sons,plus qu'aux représentations réalistes.Je pense que la vue est supérieure aux sons et qu'une représentation correcte doit être recherchée par chacun.


  •  

    J'entends ici par coeur non pas seulement notre organe vital situé à gauche de la poitrine,source de nos émotions et nos désirs,mais l'être tout entier,en bref l'âme.

    C'est la distinction que faisaient les anciens Egyptiens avec le coeur métaphysique nommé AB ou KA et le coeur de chair :hâty.

    En matière ésotérique,les anciens Egyptiens avaient développé des connaissances qui nous étonnent encore aujourd'hui,obtenues sans doute par des facultés supra sensibles.

    Les héritiers directs des Egyptiens sont les hébreux,compte tenu de la longue colonisation de la Judée Samarie par l'Egypte.

    C'est en ce sens que l'écriture hébraïque dérive dans une large mesure des hiéroglyphes Egyptiens.

     

    C'est pour cette raison qu'il est utile d'étudier les lettres hébraïques afin d'en discerner les idées sous-jacentes.

     

    Pourquoi les hébreux ont-ils appelé le coeur LEB qui peut aussi se lire LEV car le B hébreu avec un point à l'intérieur se lit B et sans point se lit V.

    Ce mot est composé de deux lettres:

    Lamed= LMD

    Beth= BYTH

     

    Le Lamed ou L est la plus haute lettre de l'alphabet hébreu et tient la place du milieu dans l'alphabet d'où une idée de Balance,d'aiguille de la balance.

    Si on observe la forme de Lamed,on distingue un Kaph à la base,c'est à dire un demi ovale qui ressemble à une bouche et sur le coin supérieur gauche,un haute hampe qui ressemble à un bras.

    Le L n'existe pas en hiéroglyphe Egyptien.On traduit généralement le R Egyptien par un L.

    Or,le R Egyptien est symbolisé par une bouche,un ovale complet.

    Et RÂ Dieu suprême Egyptien s'écrit avec une bouche ayant à sa base un bras tendu avec sa main.

    Or,le lamed hébreu est une image simplifiée du RÂ Egyptien:Bouche + Bras,comme on l'a vu plus haut.

     

    Il est plus que vraisemblable que le mot AL qui se lit EL hébreu qui signifie Dieu dérive du RÂ Egyptien.

    Dans le mot LAMED,nous pouvons le scinder en deux:

    LA ou AL.

    MD= Ce mot peut aussi avoir une origine Egyptienne qui est MEDOU,dont le symbole est un petit bâton   et désignant la parole .

    Djed Medou:un serpent et un petit baton signifie les paroles divines et pourrait bien être l'archétype du Hé hébraïque.

     

    La lettre Beth signifie la maison et dérive directement du Het Egyptien,un H,rectangle ouvert sur un côté,suivi d'une demi-circonférence,qui signifie le féminin ou encore l'équilibre.

    Le B hébreu s'écrit BY + Tav (la croix)

    Le BY peut se lire BA ,dont le symbole en Egyptien est l'oiseau inteligence;

    Ce mot a donné l'hébreu BINAH qui est l'intelligence et BAYT qui est la construction.On retrouve l'idée construction Egyptienne,ou plutôt du plan de construction intelligent.

     

    Ainsi,dans le mot LB,coeur,les lettres subtiles qui sont inscrites sont le Lamed qui est la Bouche,le Logos actif et le BA - YT;ce mot est sujet à d'autres interprétations:

    BA-YT =l'intelligence qui est aussi le père de l'âme car le mot mot YT en hiéroglyphes Egyptiens signifie Père.

    Le coeur LEV a aussi donné le nom à la caste sacerdotale des Lévites et aux grands Prêtres dont le premier a été Aaron,le frère de Moïse.

    Je signale en outre que le mot Léviathan que l'on trouve dans la Bible peut se décomposer en LEV + Oethein qui signifie brûler en Grec.

    Ce léviathan ou Dragon de mer peut signifie aussi coeur brûlant.On rejoint sur ce point certaines notions du taoïsme.

    Le coeur est aussi une lumière subtile car le mot KBWD kavod qui signifie ,gloire,resplendissant a comme nombre:

    20+2+6+4=32 soit l'identique de LB=coeur dans son sens métaphysique,l'équivalent de l'âme que l'on appelle aussi atman dans l'Inde 

     


  • Abraham,la figure mentionnée dans  nos bibles est un personnage mythique mais toutefois chargé de symboles.

    Son étude anagogique a déjà été établie par Philon d'Alexandrie.Il ne s'agit pas ici de répéter ce qui a déjà été dit mais d'essayer d'en extraire l'ésotérisme.

    Abraham a été originellement appelé ABRAM qui est usuellement traduit par père:AB,elevé:RAM.

    Le mot Ram est à associé à Rom (RWM) qui signifie ,le haut,le ciel.

    Abram peut donc signifier le Père du Ciel.

    C'est donc à juste titre que Voltaire voyait dans le nom d'Abram,le nom de Brahma,le dieu créateur des hindous.

    Donc,déjà une première assonance avec le dieu mythique de l'Inde.

    Abram habitait Hur :AWR en Kaldée.Ce mot AWR peut se lire OR et signifie lumière.

    La Kaldée se trouve en Mésopotamie,l'actuel Irak et se trouve entre les fleuves:Tigre et Euphrate qui signifient courage et joie.

    Ces deux fleuves font partie du jardin mythique de l'Eden.

    Les deux premiers fleuves sont Phison,qui signifie mouvement de bouche et Gerson qui selon Philon d'Alexandrie signifie "né sur une terre étrangère"

    C'est dans ce jardin d'Eden (délices) qu'a été placé,selon la Bible le premier homme,à l'image d'Elohim:Adam.

    On peut donc inférer l'analogie entre Adam , Abram  et Elohim.

     

    Abram reçoit l'ordre de Dieu (Elohim) de migrer vers un pays appelé Canaan.

    Il s'agit de la migration de la lumière, vers l'incarnation car le frère d'Abram s'appelle Nahor et signifie repos de la lumière.Il ne migre pas,il ne s'incarne pas,il reste en Kaldée.

    Le mot Canaan dérive de Cham:Ham en hébreu (HM).

    Ham ou Cham signifie,chaleur,brûlé,noirci et semble dériver du mot Egyptien Khem,qui signifie terre noire.C'est symboliquement notre monde de chaleur,de passions.

    Canaan est la région qui couvre l'actuel Israël et le Liban.

    Cham (Ham) est le nom d'un des fils de Noé.

    Noé planta une vigne,après avoir survécu au déluge.Ayant bu du vin et pris d'ivresse ,il se dénuda.

    Cham le vit et alla le répéter à ses frères,Sem et Japhet qui au lieu de rire de la nudité du père couvrirent celui-ci d'un manteau.

    D'où la malédiction de Cham par Noé:"qu'il soit l'esclave de ses frères nous dit la Bible".

    Sans le secours de l'ésotérisme,cette phrase serait cruelle absurde et indigne d'un rédacteur divin.

    Cham,qui s'écrit Ham,c'est la partie noire brûlée du coeur.

    Les deux frères Sem ou Shem et Yaphet ne sont en réalité qu'un.

    Shem,c'est le Nom et Yaphet signifie ouvert,qui s'élargit,qui s'étend.

    Shem,c'est le Nom en hébreu qui dérive de l'Egyptien SHEN qui est un cartouche,un ovale doté d'un noeud magique à l'intérieur duquel est inscrit le nom d'un personnage ou d'un dieu.

     

    Yaphet signfie en hébreu:ouvert,élargit,qui s'étend.

    Il faut donc lier les deux:Shem-Yaphet,c'est le Nom qui s'ouvre,s'étend s'élargit.

    Et Ham,traduit par Cham,c'est la partie noire du Nom ou du coeur qui doit être réduite en esclavage et soumise au respect du Père.

    Abram reçut l'ordre de Dieu de se faire circoncire comme signe d'alliance  et il avait selon la Bible 99 ans lorsqu'il fut circoncis.Ces chiffres mériteraient un examen particulier.

    La circoncision était pratiquée par les Egyptiens par mesure d'hygiène,compte tenu des infections dans ces pays chauds et pour guérir le phimosis.

    Il s'agit de couper le prépuce.Mais à ce geste,les hébreux ajoutent la mise à nu du gland,afin que celui-ci apparaisse.

    L épouse d'Abram, Saraï  qui signifie :ma princesse était stérile.

    Abram étant circoncis,il rendit son épouse fertile et il eut un fils à l'âge de 100ans,son épouse en avait 90

    Ce fils a été appelé Itsaq qui signifie:"il sourit"

    C'est alors qu'Abram fut appelé Abraham et son épouse Saraï ,Sarah.

    Un Hé hébraïque fut ajouté à leur nom,comme signe de fécondité.

    Saraï signifie "ma princesse",tandis que Sarah veut dire  Princesse.Son statut est passé du sens particulier au sens général.

    Mais le nouveau nom d'Abraham doit attirer notre attention.

    Selon Philon d'Alexandrie,cela signifierait "père élu du son",donc intellect qui profère le son.

    A mon avis cette interprétation est insuffisante.

    Dans le nom ABRHM (Abraham),il faut distinguer le mot ABR qui signifie phallus :le nom complet du phallus est Aber ha zekrout,de zakhar qui signifie mâle.

    L'autre mot est RHM qui peut se lire Rehem est qui est le nom de la matrice.

    Les hébraïsants me feront remarquer que le H d'Abraham est un Hé,alors que le H de Rehem est un Het.

    Cependant,en kabbale,le Het équivaut au Hé car ce sont deux gutturales.

    Donc,Abraham est à la fois le phallus et la matrice réunis.

    Or,ceci est le symbole du dieu Shiva qui signifie en sanskrit, bienfaisant.

    Shiva en Inde est adoré sous la forme du linga (phallus),un pilier cylindrique d'un mètre environ, arrondi au sommet enserré dans une cuve ovoïde avec un petit déversoir,signifiant la yoni ou matrice.

    C'est le symbole de l'autogénération que l'on trouve aussi en Egypte avec le dieu Min ou Menou qui a donné le Manou hindou qui signifie l'homme.Les manoushes originaires du Nord de l'Inde ou gitans et bohémiens,nomades,signifient,les hommes.

    ABR - RHM = phallus- matrice générateurs,viennent de la région de l'Eden comme Adam.

    Les qabalistes soulignent ici la fonction du Hé.

    La princesse se voit dotée d'un Hé.

    Le phallus générateur est symbolisé par un Hé.

    Il existe donc deux Hé pour les qabalistes.Le Hé féminin de la base et le Hé masculin du sommet.

    Ceci peut éclairer le nom de YHWH ou de l'Eternel.

    On pourrait aussi rapprocher de ceci l'embryon d'immortalité  des taoïstes avec les deux courants Du Mai ou positif et Ren Mai ou négatif.

    Ou encore une autre ressemblance,le Ka de l'ancienne Egypte dont le nom complet est KAMOUTEF qui comprend:Mout,la mère et F le père.

    Le Ka est aussi appelé coeur.Ainsi par Abraham,nous avons la représentation du coeur,l'ésotérisme du coeur qui est double,car il contient les deux hé en son sein.

    En ce sens,l'actualisation de cet ésotérisme est dans le Shivaïsme actuel ou Shiva est adoré en tant que linga uni à la matrice.

    La circoncision est le signe de l'alliance avec Dieu pour les hébreux.Elle se pratique au 8° jour de la naissance.Le huit est le symbole de l'équilibre,de la justice et aussi de l'éternité.C'est le premier cube,le premier solide.

    La circoncision se dit MILAH en hébreu:MYLAH.

    Les qabalistes soulignent que ce nom peut être lu aussi ALHYM = Elohim = 86.

    Ce nombre 86 c'est 1+85.

    On retrouve ici le symbole de Shiva.

    Un,c'est Aleph,l'Unité de :

    85 = Pé,la bouche= 80 + 5 ,le principe générateur.=Hé (qui s'écrit HA en lettres complètes).

    Ainsi,les nombres indiquent aussi le principe Shiva.

    La circoncision des hébreux est-ce le culte archaïque du phallus ?

    On peut le supposer.Pourquoi imposer une mutilation dans la chair pour faire apparaître le gland ?

    Quelle importance de porter le signe du mâle.

    Comme le disait St Paul,la véritable circoncision est celle faite en esprit,celle de la circoncision du coeur,celle qui fait régner la partie mâle dans le coeur et qui retranche la peau du serpent,celle du mauvais coeur.

    Il faut faire un rapprochement entre le serpent et le phallus.La tête du serpent ressemble au phallus.

    Le serpent est aussi le symbole de l'immortalité car il perd sa peau tous les ans.Il se renouvelle,il se rajeunit.

    D'où sans doute,du serpent est venue cette idée archaïque de circoncision.Le monde a été créé en 7 jours et le 8° jour,selon la symbolique est celui du renouvellement,du nouveau monde.

    Mais comme le disait St Paul,la lettre tue,c'est l'esprit qui vivifie.Il faut s'élever de la lettre au sens anagogique puis ensuite au sens ésotérique.

    Il existe différentes hypothèses sur l'origine du terme Hébreu.

    La plus vraisemblable est celle qui la fait dériver d'Abraham.

    ABRA avec les points voyelles peut se prononcer EBER et il y a de grandes chances que le mot Hébreu vienne de ceci.Mais EBER était aussi un ancêtre d'Abraham

    Je signale aussi qu'Abraham a eu un fils avec sa servante Agar,parce que sa femme Saraï était stérile,à ce moment là.

    Ce fils s'appelait Ismaël et il est l'ancêtre des arabes.

    Or,si le mot Hébreu vient d'EBER,c'est à dire d'Abraham,on peut inférer aussi que selon l'étymologie,les arabes sont aussi des hébreux,car fils d'EBER,c'est à dire les fils du Phallus.

    On peut inférer de ceci chez les peuples arabo sémites,le culte du mâle .Ceci induit à la notion d'infériorité de la femme, son esclavage domestique et aussi sexuel,dans les harem ou la polygamie.

    Le Shivaïsme qui inclut la parèdre féminine et pratique un culte en esprit est dans ce sens moins grossier et beaucoup plus raffiné que les cultes sémitiques.

     

     

     

     


  •  

    La lettre Shin est la 21° lettre de l'alphabet hébreu.

    Ceci nous donne en guématrie par rang:

    Kaph = 20

    Aleph = 1

    Ceci est le mot KA.

    Or,étant familiarisé depuis longtemps aux hiéroglyphes égyptiens,ce mot me parla immédiatement.

    Dans mes articles,je me suis longuement étendu sur la signification du KA de l'ancienne Egypte représenté par deux bras levés qui veut à la fois dire taureau et force vitale de l'homme.

    C'est l'équivalent de la notion sanskrite de la kundalini,la force secrète qui anime les vivants.

     

    L'étude de cette lettre est importante pour la compréhension de Yeshouah,appelé par abrégé Jésus,car elle est située au centre de ce nom.

    La guématrie classique de Shin est de 300.

    La somme des facteurs premiers de 300 est de:

    2+2+3+5+5 = 17

    Ce chiffre 17 correspond à la lettre Pé qui est au 17° rang de l'alphabet hébreu et  correspond à la bouche.

    Shin est rapproché par les qabalistes de Shen qui signifie la dent.

    Or,la bouche contient 32 dents et ce nombre 32 est aussi celui du coeur:Leb:LB =30+2=32.

    Le qabaliste Johann Reuchlin dans son livre "De arte cabalistica" fait correspondre la lettre SHIN avec:

    SH = SHEM

    I = IAVE'

    N = NIQRA

    Ce qui signifie le nom tétragramme YHWH nommé.

    La lettre SHIN représente à elle seule le nom de YHWH.

    Un autre qabaliste nous dit que les deux Hé de YHWH forment par un mystère la lettre Shin.Mais il ne nous dit rien de ce mystère.

    Dans le système de qabale Atbash où la première lettre correspond à la dernière et ainsi de suite,YHWH s'écrit:

    M -TS - PH -TS soit une valeur de :40+90+80+90 =300

    Donc YHWH = SHIN = 300

    Quelquefois le Shin est écrit avec un Kaph vertical contenant 4 hampes et quatre yod au sommet.

    Ces 4 points au sommet représentent les quatre lettres du tétragramme.

    LE SHIN EST DONC LE VEHICULE DU TETRAGRAMME.

    Le tétragramme se lit donc YHSHWH ou Yeshouah.

    Ce Shin ,de valeur 300 est aussi équivalent à RWH ALHYM,

    Rouah Elohim ou Souffle de Dieu.

    RWH = 200+6+8 =214

    ALHYM = 1+30+5+10+40 =86

    Soit:214+86=300

     

    J'ai déjà signalé aussi dans mes articles que le Shin avait aussi la forme du coeur et était égale au coeur.

    SHIN = 300 est à rattacher à 30 soit Lamed (L)

    SHIN = Beth (B) en Atbash

    Donc en SHIN,nous avons bien LB,soit Leb,le coeur.

    Le SH est aussi l'initiale de Shalom qui signifie paix.

    Mais le SHIN représente la miséricorde.

    Dans la miséricorde ou B-Rahamym=

    2+200+8+40+10+40=300 = SHIN

    J'espère par ces quelques notions avoir contribué à éclairer le sens du tétragramme et par voie de conséquence,celui de Jésus.

    Le grand mystique soufi Ibn Arabi disait la science des lettres n'est pas un côté accessoire de l'ésotérisme mais c'est le coeur même de l'ésotérisme.

     

     

     

     


  •  

    La dévotion au sacré coeur de Jésus remonte au moyen âge et a été retenue comme canonique par les papes à dater de Léon XIII.

    Cette dévotion a comme racine le coeur transpercé du Christ:

    "Ensuite,ils s'approchèrent de Jésus.Le voyant déjà mort,ils ne lui brisèrent pas les jambes mais de sa lance,un des soldats lui perça le côté et il en sortit du sang et de l'eau."

    (Jean:18:33/34)

     

    Dans le texte de Jean,il est dit côté en non pas coeur,mais les pères de l'Eglise associèrent très vite le mot côté au mot coeur.

    Ils firent aussi de l'eau et du sang de la plaie de Jésus,la vie et  l'esprit  donnant naissance à l'Eglise,épouse du Christ Jésus.

    Les  commentateurs gnostiques ont rapproché la plaie du Christ Jésus à la plaie d'Adam.

    " Alors YHWH Elohim fit descendre une torpeur sur Adam qui s'endormit.Il lui prit une côte à la place de laquelle,il referma la chair.De cette côte prise à Adam,YHWH Elohim l'organisa en Ishah (femme).

    Cette côte  est appelée Ishah car elle a été prise d'Ish (l'homme) .

    (Genèse 2:21/23)

     

    La côte qui signifie plutôt côté se nomme Tsela' en hébreu.

    Sa racine est le mot Tsel qui signifie Ombre et aussi double.

    Le tselem est l'image archétype de l'homme.

     

    Nous avons ici affaire à de la Qabale pure.

    Adam,c'est ADM en hébreu.

    La côte ou le côté d'ADM,c'est le M qui en lettres complètes se dit MYM et signifie les eaux.

    Le côte ou le côté d'ADM est de façon plus complète  DM qui se lit Dam et signifie sang et aussi adamah,la terre.

    La côte,le côté d'Adam , ce sont donc   ces eaux,car toujours plurielles en hébreu et le sang,entretenu et généré par le coeur,source de sentiments,d'intellignce et aussi de passions.On pourrait donc l'appeler l'âme qui dérive de l'Esprit.

     

    Ainsi s'explique par la Qabale l'eau et le sang qui s'écoule du côté du Christ Jésus,présenté comme le nouvel Adam qui répare la faute du premier.

    Chez les chrétiens dans le premier siècle du christianisme,le Christ Jésus,Verbe de Dieu était annoncé comme un corps impalpable et entièrement spirituel.

    C'est ce que l'on nomme le Docétisme.Puis sous l'influence d'hommes entièrement charnels à commencer par Irénée de Lyon,on inventa un corps charnel à la vison spirituelle originelle.Puis,ces hommes charnels persécutèrent les gnostiques et firent disparaître tous leurs écrits.Mais heureusement certains écrits chrétiens primitifs furent cachés soigneusement dans des grottes puis redécouverts en 1945 à Nag Hammadi en Haute Egypte.

    A ce corps pneumatique mais devenu charnel ,on appliqua ensuite l'idée charnelle juive complètement aberrante et anti-chrétienne du bouc émissaire.Les prêtres hébreux imposaient les mains sur un bouc pour lui transférer les péchés d'Israël,puis ce bouc était envoyé mourir au désert.

    Il s'agit de la magie noire,car on lit aussi dans l'évangile que les démons peuvent être transférés dans des porcs.

    Mais,l'Eglise dégénérée depuis l'empereur Constantin,car prostituée au pouvoir politique, a fait pire que les hébreux dans le sens du mal.Il ont fait d'un humain proclamé dieu,un bouc émissaire,célébré chaque dimanche.C'est le retour aux sacrifices humains de la préhistoire.

    Le déraillement de l'Eglise est complet et d'autant plus qu'on appelle à manger la chair et boire le sang de façon cannibale  cet homme dieu.

    Ceci réparerait le péché d'Adam mais ajoute en réalité un péché encore plus monstrueux,car Dieu n'a que faire des sacrifices,lisons nous dans les prophètes de la Bible.

     

    Cette incarnation de Dieu en Adam,dans tous les hommes et non pas en un seul homme se prouve  par la Qabale.

    a2 = 1

    d2 =4X4 = 16

    m2 = 13X13 =169

    Donc,ADM,c'est :1+16+169= 186

     

    Dieu,l'Eternel ou YHWH,c'est en élevant aussi ses lettres au carré:

    y2= 10X10= 100

    h2= 5X5= 25

    w2= 6X6 =36

    h2 = 5X5 =25

    Donc,YHWH,c'est: 100+25+36+25= 186

     

    Nous voyons donc,que YHWH= ADM = 186.C'est là tout le mystère de l'incarnation.

    Je signale aussi un autre mode de calcul:

    ADM = 1+4+40 = 45

    YHWH en lettres complètes,c'est :

    YWD=10+6+4= 20

    HA = 6 

    WAV = 6+1+6 = 13

    HA = 5+1= 6

    Nous avons donc pour YHWH :20+6+13+6 = 45

    Donc,une nouvelle fois:YHWH = ADM.

    Ces notions sont couramment admises dans la spiritualité hindoue,puisque la grande équation des upanishads hindoues c'est ATMAN (l'âme,le coeur) = BRAHMAN (Dieu,l'Absolu)

    L'incarnation du Logos est dans tous les hommes et non pas dans un homme unique.C'est d'ailleurs ce que déclare le prologue de l'Evangile de Jean.

    Le coeur coupé du Christ,c'est le coeur divisé de chaque homme,c'est le coeur de boue,de chair qui se sépare de l'esprit-saint.Il devient ainsi Qadosh,séparé,donc sanctifié.

    C'est ainsi que s'expriment "les Odes de Salomon",un écrit apocryphe chrétien:

    "Mon coeur fut coupé,sa tige apparut.La Grâce y poussa,il fructifia pour le Seigneur.

    Lors,le Très Haut me coupa en son Esprit Saint,dévoila près de lui mes reins,m'emplit de son amour.

    Qu'il m'ait coupé me dut salut,je courus en la Voie,en sa paix,en la Voie de vérité,dès le principe,jusqu'à la fin." 

    Ce coeur coupé est lié aux deux bras levés de l'iconographie chrétienne du Christ en croix.

    C'est ainsi que s'expriment "les odes de Salomon"

    "Mes bras,je les haussai Là- haut,à la faveur du Seigneur,puisque de mes chaines,il me défit,m'exhaussa mon aide à sa faveur,à son salut.

    Je dépouillai la ténèbre,vêtis la Lumière,me furent des membres près de moi-même sans que soit en eux de souffrance,ni d'angoisse ni de douleur.

    Je m'exhaussai en Lumière et se mit à sourdre mon coeur,il se trouvait en ma bouche,brilla sur mes lèvres.Et crût sur ma face la jubilation du Seigneur et sa Gloire."

    (Ode 21)

    Pour l'Ode 27,la croix est une croix mystique:

    "Je déployai mes mains,je sanctifiai mon Seigneur,puisque l'extension de mes mains est son Signe et mon déploiement,le bois dressé."

     

    Cette Ode de Salomon décrit ainsi le KA  de l'ancienne Egypte.

    Le Ka est représenté en hiéroglyphes Egyptiens par deux bras levés et signifie corps de résurrection.Mourir,c'est aller à son KA.L'Icône du Christ Jésus avec le coeur divisé et les deux bras levés est donc le KA Egyptien ou corps de résurrection.

    Le Ka est l'anagramme d'AKH qui est le corps brillant de résurrection.

    Ce terme Egyptien AKH a donné le mot hébreu MAL-AKH qui signifie Ange.

    Dans "les Actes de Jean",la croix est une croix de lumière qui a affermi le Tout par le Logos.car le Christ n'a aucunement souffert.Il faut comprendre cette croix comme Logos,blessure du Logos,transpercement du Logos,clouage du Logos.

     

    Le Christ Jésus,nouvel Adam élaboré par la Qabale hébraïque mais dénaturé par la suite, révèle par son coeur et sa croix de lumière, l'Adam qui est en nous,c'est à dire notre tselem,notre image primordiale,notre moi lumineux.

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique