•  

    "Le coeur du sage est sa droite;le coeur de l'insensé est à sa gauche."

    (Ecclésiaste:10:2)

     

     

    "Heureux l'homme qui persévère dans la sagesse,

    qui médite sur sa propre justice,

    et qui pense en son coeur à la surveillance de Dieu;

    qui sur ses voies dirige son coeur."

     

    (Ecclésiastique14:22/23.)


  • Selon Genèse 4,Adam connut Eve sa femme et donna le jour à Caïn.Elle mit ensuite au monde Abel,frère de Caïn.Abel devint berger et Caïn cultivateur.

    Elohim eut égard à l'offrande d'Abel,c'est à dire les premiers nés de son troupeau mais ne regarda pas celle de Caïn,c'est à dire les fruits de la terre.

    Caïn en fut jaloux et tua son frère Abel dans la campagne.

    Cette histoire est une adaptation sémite ,un peuple d'éleveurs de chèvres et de moutons,du mythe Egyptien d'Osiris,tué ou plutôt démembré par son frère Seth et réunifié par sa soeur Isis.

    D'où la préférence donnée à l'éleveur par les sémites et son sacrifice animal sur son frère qui offre les produits de sa terre,un sacrifice non sanglant,ce qui serait plus juste.

    Essayons toutefois d'en donner une explication allégorique.

    Abel se dit en hébreu HEBEL (HBL) et signifie souffle.Cependant il peut se lire aussi Ha Leb: H  LB qui signifie le coeur.

    Ce coeur va connaitre des tribulations à cause de la force ainée nommée Caïn mais qui s'écrit QYN en hébreu.

    Ce coeur va être démembré et non pas tué ,car il renaît en Seth.

    La lettre majeure de Qyn est le Qof qui est le nom du singe.Il faut plutôt lire Qouf qui indique une idée de circularité et qui est aussi le nom du chas de l'aiguille.Ou encore Qav qui signifie la ligne droite.

    Ainsi s'explique la phrase de l'Evangile"Il est plus aisé à un câble (et non un chameau,ce qui n'a pas de sens) d'entrer dans le chas d'une aiguille(c'est à dire dans le quouf) qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de dieu (ou des cieux)

     

    Caïn ou QYN a une guématrie par rang de:

    Q=19

    Y=10=1

    N=14

    Soit:19+1+14=34

    Ce qui est le même chiffre que Rouah,le souffle,l'esprit intellectuel en l'homme,donc l'équivalent d'Hebel qui signifie aussi souffle.

    En guématrie classique QYN:

    Q=100

    Y=10

    N=50

    Soit:100+10+50=160=16

    Or,la 16° lettre de l'alphabet est Ayin, qui signifie l'oeil.Pour les anciens Egyptiens,l'oeil se dit YR et il est Créateur.

    QNY qui est l'anagramme de QYN,signifie en hiéroglyphes Egyptiens serrer dans ses bras analogue au KA ou au circuit énergétique en l'homme

    Les hébreux ont aussi fait un jeu de mots avec QYN car Qanah veut dire jaloux.Or,il est dit que Qyn était jaloux de son frère.

    Le Qof hébreu peut se décomposer en un Kaf,la paume de la main et en un Wav,ce qui donne une valeur de 26,identique à YHWH.

    QYN a une guématrie classique de :100+10+50 = 160 soit 16.

    Or,la 16° lettre de l'alphabet hébreu est l'Ayin qui signifie l'oeil ou encore la source.De valeur 70,il est la flèche 7 de zayin ,démultipliée.

    L'oeil dans la mythologie Egyptienne est Créateur:YR,l'oeil,signifie créer.

    Ainsi Abel,Hebel Ha Leb est le souffle,la vapeur.

    Caïn ou QYN est en Hebel.Le Qof de QYN a aussi le sens de coupure,scission.

    Après cette scission du coeur,Adam connut à nouveau sa femme qui eut un fils du nom de Seth,car dt-elle:"Elohim m'a accordé une postérité pour remplacer Abel que Caïn a tué."

     

    Adam,vécut 130 ans.il engendra un fils à sa ressemblance,à son image et lui donna le nom de Seth." (Genèse 4:25/26 et 5:3).

    Seth en hébreu veut dire le fondement,le siège.C'est la même signification qu'ASET que les Grecs ont transformé en ISIS.

    Ce siège est appelé Kundalini par la mystique hindoue.C'est une parcelle de l'énergie universelle.Le SETH hébreu est donc la force de cohésion,de réparation.C'est un autre aspect du SETH Egyptien qui dans les origines avait un rôle de défenseur de la barque d'Osiris contre le serpent du chaos nommé Apophis.

    Il est dit du SETH hébreu qu'il était à l'image d'ADAM,à sa ressemblance.

    Or,Dam en hébreu veut dire sang,mais il signifie aussi ressemblance.

    ADAM,c'est DAM,ressemblance,image du A ou Aleph qui peut aussi se dire ALOUPH,c'est à dire Chef,Maitre = AL de PH,la bouche,le Verbe.

    On retrouve un sens similaire dans le mot hébreu QOPH = QWPH,qui peut se lire Qav,la ligne,le trait,la rectitude du PH ou Pé,la bouche.

    La dramaturgie d'Abel,est celle du coeur humain qui trouve sa correspondance dans le coeur métaphysique,celui des forces subtiles .Ce coeur contient la force de division et de mort de Caïn.

    Mais cette force de mort est rattachée à Seth,le fondement,l'image d'Adam.Elle a pour but de faire règner l'Aleph,l'alouph,le maitre du coeur qui nous rend semblable à Adam,lequel a été crée semblable à Elohim .

    L'animal  suit  ses instincts qui lui viennent de la mère universelle.Le drame de l'homme et sa chute,c'est la division et la séparation de l'intellect et du coeur qui doivent être réunifiés.

    Faut-il donc réhabiliter Caïn?C'est ce qu'a fait  jadis la secte des Caïnites .C'est le sens allégorique qu'il faut retenir.

    C'est la partie animale du coeur que le cultivateur Caïn extirpe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Nos yeux de chair ne voient qu'une infime partie du vivant.Cependant des instruments comme le microscope ou le télescope nous permettent d'appréhender l'infiniment petit ou l'infiniment grand.

    "Connais toi toi-même  et tu connaîtras l'univers et les dieux" disait Socrate.

    Les upanishads en Inde,aboutissement des Védas,qui révèlent le Soi,ou l'atman,vient des rishis ou voyants.

    Dans le taoïsme,la révélation du paysage intérieur ou du Tao s'appelle la vision interne,grâce à l' instrument naturel du miroir interne.

    Pour l'enseignement taoïste,il existe deux substances subtiles primordiales:

    - Le Jing

    - Le Ki

    Le Jing est l'essence la plus subtile des principes liquides.Elle constitue la matière première des activités vitales.Elle est non seulement présente dans l'eau des tissus humains mais aussi dans l'univers tout entier.

    Ces cellules fluidiques extrêmement ténues,les anciens Egyptiens l'appelaient Noun,l'Océan primordial dans lequel nous baignons tous,comme des poissons dans l'eau.

    L'eau est inséparable du feu.On le sait scientifiquement,car celle-ci se décompose en 2 gaz:H2O:deux volumes d'hydrogène pour un volume d'oxygène.Les facultés de l'hydrogène sont connues.Avec ce gaz,on peut faire marcher une voiture et fabriquer une bombe à hydrogène.

    Dans le domaine plus subtil,le feu dans l'eau s'appelle le Ki,qui peut aussi se prononcer Tchi.

    Le Jing est l'élément nourricier mais le Ki est l'énergie du vivant.

    Nous absorbons le Ki par les aliments,les pores de la peau et par la respiration.

    Ce Ki a comme correspondance le Ka dans l'ancienne Egypte qui est l'énergie universelle qui agit dans  l'âme ou le coeur.

    Ce Ka Egyptien a donné le mot hébreu Kasher,l'alimentation licite pour les hébreux mais qui d'un point de vue ésotérique signifie qui contient du Ka ou de l'énergie vitale.D'où les prescriptions alimentaires des lois de Moïse.

    Dans ces lois dites de Moïse mais dont l'origine est sans doute plus ancienne,il est interdit de faire des croisements animaux ou végétaux.

    Pourquoi ?

    Parce qu'on perturbe la Ka originel qui est l'ange de l'espèce.

    Les résistances vitales de l'homme sont perturbées par les aliments dénaturés par ces hybridations.

    L'hybridation rend les végétaux et animaux plus productifs grâce au phénomène connu sous le nom d'hétérosis,mais le revers de la médaille ,c'est que ces variétés sont beaucoup plus sujettes aux maladies et que leurs semences sont stériles.

    Claude Bernard disait:"le microbe n'est rien,c'est le terrain qui est tout"

    Or,ce terrain ce sont nos résistances naturelles,c'est notre Ka originel qui doit être relié au Ka cosmique,à l'énergie vitale universelle,de la nature,notre Mère universelle.A condition que cette Nature ne soit pas souillée ou pervertie par les poisons et les trafics de la civilisation dite  moderne mais qui ignore totalement le monde subtil. 

     


  • Ce que les indianistes traduisent par le Soi ou atman,c'est à dire l'âme est en réalité le "JE",le "JE SUIS",dans sa réalité complète ,c'est à dire subtile.

    Or,le bouddhisme que ce soit dans le "petit véhicule" Theravada,le sentier octuple ou "le grand véhicule" Mahayana,nie l'existence ,d'un moi ou d'une âme (atman).

    Selon le Bouddha,dire qu'il y a après la mort,quelque chose de permanent ,d'éternel en l'homme est une croyance complètement insensée.

    Selon le Bouddha,tout est production conditionnée et le moi se résume à des agrégats physico- mentaux d'attachements.L'dée du moi ou du "je suis",n'aurait aucune réalité et c'est cette vision de cette réalité qui fait se réaliser le nirvana qui veut dire extinction et spécialement extinction de la souffrance

    Ceci est la doctrine du Bouddha dite Anatta.

    Ce serait la fausse croyance en un moi imaginaire qui est la source de souffrance.La doctrine du non-moi,d'Anatta produirait la lumière de la sagesse,la libération.

    Dans le Védanta,qui est le couronnement des Védas,des voyants ou rishis,condensée dans les upanishads hindoues,la quête de l'atman,de l'âme ou du SOI est la recherche suprême.Le moyen particulièrement privilégié de cette recherche est le symbole graphique et le son de la syllabe AUM (OM).

    Le bouddhisme a été rejeté en Inde à cause de sa négation de l'existence de l'atman,qui est le fondement du Védanta hindouiste.

    Cependant,une réflexion plus approfondie amène à constater qu'il n'y a aucune contradiction entre hindouisme et bouddhisme.Pourquoi ?

    Les upanishads hindoues disent l'atman est la flèche mais brahman est la cible.

    L'enseignement ultime des upanishads est la grande équation:Atman= Brahman.

    L'Atman,c'est l'âme,on l'a vu.Quant à Brahman,c'est la force impersonnelle et surnaturelle,créatrice de tout ce qui est.

    On peut rapprocher Brahman  de la racine hébraïque BARA qui signifie,faire naître,produire et de MAN,manas,la pensée.

    Brahman serait donc la pensée créatrice.

    Il n'y a qu'une seule vérité ésotérique.Le Brahman des hindous est strictement égal au TAO des Chinois.

    Cependant,les Chinois assimilent plutôt le TAO à la Mère universelle,la Mère de tout ce qui est dans ce monde.

    L'enseignement des upanishads  est celui de la non dualité entre le moi,le centre de l'homme et du vivant et le centre ultime de l'Univers qui est Brahman.

    Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas,disait Hermès Trismégiste et les scientifiques s'accordent pour dire que l'infiniment petit rejoint l'infiniment grand.

    Par ailleurs Einstein a démontré par sa formule E=MC2 que tout est énergie.

    Selon Avogadro,toute matière ne  diffère d'une autre matière que par son nombre d'électrons.

    Donc,tout est énergie,tout est en perpétuelle mutation.Il n'y a rien de permanent.

    En ce sens le bouddhisme ne diffère pas dans son ésotérisme de l'hindouisme.

    Ces idées rejoignent aussi la conception atomiste du philosophe Grec Démocrite qui décrit des atomes en perpétuel mouvement à l'origine de tout et même du soleil et de la lune.

    C'est aussi l'enseignement taoïste du Yi-King,des éternelles mutations des deux forces fondamentales de la Nature,en réalité une seule et même force dans ses deux aspects yin et yang.

    On peut noter aussi que dans le judaïsme,Dieu se nomme par "Je Suis" ou mieux encore :"Eyeh acher Eyeh":je suis qui je suis ou je suis ce que je serais,c'est à dire l'Eternel,traduit par Yahvé:YHWH.

    Dans l'Evangile de Jean,le Christ se fait nommer également par "Je Suis"

    Ce monothéïsme judéo chrétien aggravé par l'Islam qui s'inscrit dans la pierre dure du temple ou de la Kaaba,n'admet pas de concurrent.

    Il prêche la charité,l'amour du prochain et pourtant ,c'est lui qui a fait couler le plus de sang sur terre.

    Le bouddhisme s'est répandu sans violence.Il n'a jamais fait couler une seule goutte de sang et sa compassion  qui est universelle s'étend non seulement aux hommes mais aussi aux animaux.

    C'est pour cette raison que les bouddhistes s'abstiennent de manger de la viande qui est remplacée par du soja. 

    Tous les spirituels ont déconseillé l'usage de la viande car elle animalise l'homme.Tuer les animaux amène la tentation de tuer les hommes.Et l'abomination de la désolation est dans la pratique musulmane de la viande hallal qui consiste à égorger les animaux,sans même les étourdir

    L'homme ne se nourrit pas seulement d'aliments mais aussi de force vitale disait Hippocrate,le père de la médecine.

    Cette force vitale universelle ,nommée encore KI dans le taoïsme est aussi un concept proche de Brahman et par voie de conséquence de l'atman.

    S'accrocher donc à son petit moi,provisoire et impermanent,son égo de jouissances matérielles est donc le plus grand empêchement dans la voie spirituelle.

     

     

     


  • "Heureux les coeurs purs,ils verront Dieu"

    (Matthieu:5:8)

    Cette Béatitude du sermon sur la montagne de l'Evangile appelle quelques commentaires.

    Celui qui un coeur pur peut-il voir Dieu ? Si l'on prend ceci  dans son sens littéral,cela se saurait.Il faut donc chercher le sens ésotérique.

    Bernard Dubourg,dans son livre "l'invention de Jésus" démontre que les évangiles ont été écrits en hébreu.

    Leur translation en grec puis en latin les ont considérablement déformés.

     

    Pur,se dit Tahor en hébreu.La terminaison OR signifie lumière.Et le mot associé,Taher,veut dire briller.

    Le Têt initial signifierait serpent,selon les dictionnaires usuels. Et plus spécialement,je pense  qu'il ressemble

    à l'ouroboros,le serpent dont la tête rejoint la queue.

    Le coeur se dit Leb en hébreu.

    Le coeur pur,c'est donc LB THWR.

    Sa valeur en guématrie par rang est de:

    12+2+9+5+6+20=54 = DN = Dan,le juge,le juste qui sait séparer le bon du mauvais,le vrai du faux

    Ce nombre 54 est aussi l'anagramme de 45 = ADM =Adam,l'homme à l'image de YHWH.

    C'est aussi la valeur de B-DBR - YHWH qui signifie dans la parole de Dieu.

    LB,le coeur de guématrie classique de 32,se résume à 5,soit Hé,le souffle.Une lettre qui comporte une ouverture vers la gauche.Sa guématrie par rang est de 14,soit l'équivalent de Yad,la main.

    Tahor,pur,lumineux a une guématrie par rang de 40,soit l'équivalent de la lettre Mem qui signifie les eaux:eaux inférieures séparées par les eaux supérieures.

    Les upanishads hindoues enseignent des correspondances subtiles.

    Le soleil a pour correspondance  le coeur , la lumière,la vision.

    Notre coeur est notre soleil intérieur:chaleur,vie et lumière qui se projette dans nos yeux et qui va à la rencontre du soleil extérieur.

    Notre oeil droit est symboliquement rattaché au soleil et au coeur et notre oeil gauche à  la lune,c'est à dire la tête,l'intellect.

    Ainsi,les coeurs purs verront Dieu car le coeur pur selon les définitions ésotériques donne la vision de Dieu ou plus exactement la vision de YHWH.

     

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique